Grande muraille verte d’Afrique: le projet avance à pas sûres

acaciaEn récupérant plus d’une centaine d’hectares de terres dégradées, les villageois et les autorités locales au sud du Niger ont ajouté une pièce supplémentaire à la mosaïque qui se dessine à travers le Sahel et le Sahara dans la lutte contre la désertification et la dégradation des terres.

Ibrahim Dan Ladi, agriculteur de 47 ans, se souvient qu’autrefois son village était entouré d’une forêt dense.
Les arbres protégeaient le village contre le vent du désert, et leurs feuilles et la végétation basse constituaient un bon fourrage pour les bêtes.
Mais les arbres ont disparu suite à El Boukhari, la grande famine de 1984-1985 due à la sécheresse.

Lire la suite...

Sénégal: La «Grande Muraille Verte» de l’Afrique porte ses fruits

sen1 4301 low resLes efforts destinés à arrêter l’avancée du désert du Sahara avec une grande muraille verte commencent à porter leurs fruits au Sénégal où les communautés peuvent désormais cultiver des fruits et des légumes sur des terres arides. Apportant une source importante de nutrition dans les endroits touchés sévèrement par la malnutrition, le projet permet également aux communautés de faire face au changement climatique.

Lire la suite...

La "Grande Muraille Verte" trace son chemin à travers le Sahel

widou gmvJusqu'à présent, la Grande Muraille verte a fait couler plus d'encre qu'elle n'a reverdi le Sahel. Lancé en 2007 par les chefs d'Etat africains, ce projet dont la folle ambition est de transformer une bande de terres arides de 7 600 km sur 15 km en rideau végétal pour lutter contre la désertification, demeure à l'état embryonnaire dans les 11 pays du Sahel concernés. Quand il n'est pas, pour des raisons d'instabilité comme au Mali, tout simplement remis à des jours meilleurs.

"Il ne s'agit pas simplement de planter des arbres. La Grande Muraille verte est un projet global de développement", plaide Nora Berrahmouni, chargée du dossier à l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour justifier ce maigre bilan.

Lire la suite...